dimanche 14 janvier 2018

Le mot de la présidente

Sortons du cloisonnement et du repli sur soi !

Ami·es professionnel·les de l’accompagnement et de l’éducation à l’environnement, nos professions manquent de visibilité, nous manquons de légitimité et de reconnaissance. Il y a des vides législatifs concernant nos conditions d’exercices !
Plus nous serons nombreux, plus nous pourrons engager un travail de reconnaissance de ces activités de découverte, non compétitive, d’éducation à l’environnement naturel et humain, sans oublier la dimension de ressourcement personnel et de santé.
Nous pourrons ainsi être force de proposition quant aux évolutions des diplômes, pour étudier et défendre les droits matériels et moraux qu’ils soient collectifs ou individuels !
Avec ce syndicat, notre objectif est de rassembler les titulaires de tous diplômes permettant l’encadrement professionnel des activités de randonnée et d’éducation à l’environnement (BP JEPS Rando, BP LTP, BP EEDD, BP LTP, BP APT, BTS GPN, BE/DE AMM, …) dans un esprit d’ouverture, de tolérance et de respect.
Rejoignez-nous dans ce projet novateur et bénéficiez de soutien et d’appui dans vos démarches sans oublier une assurance professionnelle adaptée à vos pratiques.
Parce que notre monde est ce que nous en ferons, et que personne n’est mieux placé que nous pour défendre ces métiers !

En 2015, face à l’impossibilité d’adhérer aux syndicats traditionnels et de bénéficier d’une assurance professionnelle, nous avons amorcé la création d’un syndicat, sans esprit de chapelle, pour accueillir toutes les personnes ayant un diplôme ou une qualification française ou européenne donnant des compétences dans le champ des métiers de l’animation en pleine nature.
En juin 2016, le SNP-AEE a déposé ses statuts et s'est rapproché du SNGP-CKDA afin de proposer une assurance en responsabilité civile professionnelle, ce dernier, ayant depuis sa création (1990) une attitude d’ouverture reconnue.
Grâce au soutien des guides professionnels du canoë-kayak et des disciplines associées, la création du SNP-AEE s’est fortement accélérée.

Désormais nous partageons une plateforme d’accueil téléphonique et un contrat d’assurance groupe. Nous échangeons aussi sur les questions et problématiques qui se posent de manière transversale à nos métiers.
2017 a vu l’installation de nos premiers adhérents en statut indépendant, proposant des activités de découverte du milieu avec le support du vélo et de la marche à pied. Tous les autres adhérents ont travaillé en tant que salarié dans des structures et sur toutes sortes de sites du bord de la mer à la montagne.
Nombreuses ont été les personnes nous interrogeant sur l’objet du Syndicat National des Professionnels de l’Accompagnement et de l’Éducation à l’Environnement.
Le flou sur les prérogatives des diplômes, l’arrêté de 6 décembre qui défini le milieu montagne sur la base d'un programme informatique dont la gestion reste obscure, nous semble autant de raisons de continuer à nous organiser.

 

Que vaut notre assurance ?

Notre assurance professionnelle s’appuie sur le contrat groupe du SNGP-CKDA (Syndicat National des Guides Professionnels Canoë-Kayak et Disciplines Associées) de plus de 25 années d’expérience.
Grâce à ce contrat, négocié avec ALLIANZ (première compagnie d’assurance au monde), nous garantissons une assurance en RC PRO sérieuse et solide à nos adhérents.

 

Activité sportive ou activité physique ? Faisons-nous de la compétition ?

Vous bénéficierez d’une carte professionnelle (ou pas) en fonction de l’inscription au code du sport de votre diplôme. L’absence d’inscription au code du sport interdit donc la délivrance de la carte professionnelle.

La randonnée encadrée par les AMM serait donc une activité sportive et la randonnée encadrée par des BPJEPS RANDO n’en serait pas ?
En creusant un peu, on s'aperçoit que la définition d’une activité sportive et d’une activité non sportive n’est toujours pas définie, si ce n'est par le critère d’activité de compétition.
Quoi qu'il en soit, les activités de pleine nature sollicitent le corps et l’esprit, et si nous ne faisons pas de sport, au sens de la recherche de la performance, nos activités peuvent mettre en œuvre une dépense physique intense sans devenir pour autant de la compétition.

 

Alors quel est notre métier ?

On peut plutôt parler de « nos métiers » tant ils sont divers et variées. De manière, très réductrice, on pourrait dire que nous nous trouvons à l’intersection entre des publics, vivant principalement dans des milieux urbains de plus en plus artificialisés, coupées de la nature, et que notre métier consiste à renouer ces liens perdus entre l'Homme et la Nature.


Béatrice BESSON

Présidente

Aucun commentaire:

Publier un commentaire